Projet de recherche : Archivage de performances

Comment archiver une forme d’art aussi fugace, aussi éphémère que la performance ? Sur le plan international, les musées et les institutions archivistiques manifestent un intérêt croissant pour l’archivage de performances. Cela entraîne de multiples difficultés d’ordre pratique ainsi que des questions idéologiques. À la fin de l’année 2018, l’artiste multidisciplinaire Otobong Nkanga a approché le CKV (Centre d’archives des arts de Flandre) en leur demandant s’il leur était possible d’archiver ses performances. Le CKV a saisi cette question pour lancer un projet de recherche sur l’archivage de performances, en partenariat avec l’Université d’Anvers. Lotte Bode a été nommée collaboratrice du projet.

2019-2020 : projet pilote Otobong Nkanga

Dans le cadre de la formation Science du Théâtre et du Cinéma (Université d’Anvers), Lotte Bode a rédigé un mémoire de master sur l’archivage de la pratique performative d’Otobong Nkanga. Elle a analysé, aux côtés de l’artiste, les qualités spécifiques de ses performances et à partir de là, les deux femmes ont étudié les différentes possibilités d’archiver ces œuvres. Nkanga a introduit la notion « d’archives respirantes », une forme peu traditionnelle d’archives qui offre de la latitude à l’évolution et au développement d’œuvres liées à un contexte.

Lotte Bode et le professeur Timmy De Laet (Université d’Anvers) continuent à élaborer la métaphore des « archives respirantes » sous forme d’article qui sera publié dans le prochain numéro de Performance Research (janvier 2022). L’article se penchera plus en profondeur sur les implications esthétiques et socio-économiques d’archives en tant qu’information qui a du souffle.

2021-2022 : Parcours de recherche & symposium

Dans le cadre du parcours de recherche, le CKV réfléchit à la présence de la performance dans la collection du M HKA. Quels sont les besoins des artistes rattachés au M HKA ? Comment le musée peut-il y répondre ? Le CKV souhaite développer de l’expertise en matière d’archivage de performances afin de pouvoir ensuite partager des méthodologies et des outils avec le champ des arts. En mars 2022, le CKV et l’Université d’Anvers organisent conjointement un symposium autour de l’archivage de performances lors duquel cette recherche sera présentée.

2022 : Publication de L’Internationale

Pour une publication numérique de L’Internationale à propos de l’archivage de performances par des institutions, Lotte Bode rédige une contribution sur Otobong Nkanga qui se composera d’une compilation des interviews qu’elle a effectuées avec l’artiste. Cette publication numérique paraîtra en 2022 pour clôturer le programme quadriennal Our Many Europes (OME).